Redessiner l’intersection Saint-Urbain/Beaubien

Beaubien:St-Urbain futur

Les AmiEs du parc des Gorilles, la Coalition vélo de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, Copenhagenize Design Co., Piétons Québec et Vélo Fantôme Montréal s’associent dans le cadre de Park(ing) Day pour redessiner l’intersection Saint-Urbain/Beaubien.

(English translation will be forthcoming.)

La configuration actuelle de l’intersection se caractérise par des déficiences fonctionnelles qui créent des conflits d’usages permanents entre cyclistes, piétons et véhicules automobiles.

Plan de l'intersection actuelle par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.
Plan de l’intersection actuelle par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.

Les principales déficiences de l’intersection sont les suivantes :

  1. l’absence de traverses sécuritaires à l’angle de Saint-Urbain et Beaubien (un passage piéton existe quelques dizaines de mètres plus à l’ouest, mais n’est que très peu emprunté, car il se situe vis-à-vis un cul-de-sac et se bute sur un édifice à bureaux);
  2. l’axe de sortie de la piste cyclable fait face à deux voies de circulation automobile, se trouve légèrement en retrait par rapport au trottoir ce qui nuit à la visibilité des cyclistes qui doivent s’engager sur la chaussée avant d’être bien visibles et est enclavé entre deux voies d’accès à des stationnements privés, dont celui très fréquenté du Home Dépôt;
  3. la chaussée est occupée par une voie de stationnement du côté nord réduisant la visibilité des piétons et des cyclistes qui s’engagent dans la traversée nord-sud depuis Saint-Urbain
  4. les flux de circulation automobile dans l’entrée de stationnement du Home Dépôt, qui est à la fois une voie de service pour les camions de livraison (souvent des semi-remorques) et un accès pour les clients, ne sont régulés par aucune signalisation particulière, alors qu’il existe une entrée de stationnement située un peu plus à l’ouest dans l’axe de la rue Esplanade qui est dotée d’un feu de circulation.

Un aménagement à corriger

L’aménagement déficient de cette intersection achalandée, située dans un secteur présentant une forte densité de déplacements actifs et de circulation automobile de transit, incluant de nombreux véhicules lourds qui effectuent des livraisons locales dans les divers commerces et industries du quartier, doit être revu et corrigé. D’autant plus qu’avec le désenclavement du secteur vers l’ouest, via l’axe central du nouveau campus de l’Université de Montréal, et avec la densification en cour des pôles d’emplois aux abords du site futur du parc des Gorilles, le volume et les flux de circulation, notamment de circulation piétonne, seront appelés à augmenter considérablement dans les années à venir.

Dans le double objectif de sensibiliser le public à l’importance de protéger les usagers vulnérables par des aménagements limitant les conflits d’usage sur la chaussée et réduisant les risques de collisions et d’obtenir des engagements politiques à l’échelle locale et municipale en faveur d’une reconfiguration de l’intersection mettant la sécurité et la convivialité du transport actif dans le secteur avant la fluidité automobile, nous avons choisi d’occuper symboliquement cet espace dans le cadre du PARK(ing) Day en le redessinant.

C'est l'artiste Roadsworth qui a conçu l'oeuvre qui représente la nécessité d'aménager des infrastructures sécuritaires pour les cyclistes et les piétons. (photo : Simon Van Vliet(
C’est l’artiste Roadsworth qui a conçu l’oeuvre qui représente la nécessité d’aménager des infrastructures sécuritaires pour les cyclistes et les piétons. (photo : Simon Van Vliet(

Derrière son caractère ludique, notre intervention artistique s’inscrit dans une démarche de «placemaking» (ou de «fabrique d’espaces») et d’urbanisme tactique et traduit une volonté de reprendre possession des espaces collectifs que sont nos rues et de réinventer collectivement nos rues pour en faire des lieux conviviaux et sécuritaires.

Du temporaire au permanent

Loin de se satisfaire d’une action éphémère, nous avons élaboré une proposition concrète de reconfiguration géométrique de la rue qui permettrait de réduire les conflits d’usage sur la chaussée et de protéger les usagers les plus vulnérables.

Proposition de reconfiguration de l'intersection par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.
Proposition de reconfiguration de l’intersection par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.

Notre proposition de réaménagement de la rue Beaubien Ouest prévoit :

  1. Une sortie de la piste cyclable sécurisée par des aménagements physiques et prévoyant du marquage au sol offrant des options d’itinéraires fonctionnels pour les cyclistes selon leurs trajectoires ;
  2. Du marquage au sol avec de la peinture verte aux endroits où les principaux conflits d’usage vélos-véhicules surviennent quotidiennement;
  3. Deux saillies de trottoir conçues pour forcer les véhicules à ralentir, pour améliorer la visibilité et la sécurité des piétons lors de la traversée nord-sud ou est-ouest et pour sécuriser les points de conflit entre cyclistes et automobilistes.
  4. le retrait d’une demi-douzaine de places de stationnement du côté nord et le retranchement une voie de circulation sur quelques mètres

Un tel réaménagement de l’intersection ne serait pas sans impacts plus large. Il faudrait notamment inclure un lien cyclable sur Beaubien O. (à connecter avec un axe nord-sud à créer, étant donné que la trame des rues au nord de Saint-Zotique ne permet pas de maintenir un lien dans l’axe actuel de la piste). Par ailleurs, étant donné la nature hors-norme de la trame des rues dans le secteur, il faut penser cette intersection non pas en fonction des normes rigides d’ingénierie civile, mais bien en fonction des usages souhaités et des comportements attendus. Des interventions sur le domaine privé devraient également être envisagées, notamment l’interdiction de circulation automobile dans l’accès Est du stationnement du Home Dépôt excepté pour des livraisons locales, ce qui permettrait de diminuer les conflits d’usages entre automobiles et cyclistes à cet endroit et, éventuellement, d’aménager un accès piéton qui manque actuellement au Home Dépôt.