Le parc des Gorilles : un cas d’école!

Après avoir été étudié dans un atelier sur l’urbanisme ouvert la semaine dernière, le projet du parc des Gorilles fait l’objet de présentations cette semaine dans le cadre d’un cour au Cégep du Vieux Montréal.

La présentation, offerte dans le cadre du cours Défense des droits individuels et collectifs de la technique en travail social, revient sur la mobilisation menée avec succès par les AmiEs du parc des Gorilles depuis 2013.

L’atelier de la semaine dernière s’inscrivait quant à lui dans la programmation de Le Monde Festival. Animé parSilvano De la Llata du laboratoire urbain du Département de géographie, urbanisme et environnement de l’Université Concordia, l’atelier participatif visait à dégager de propositions d’aménagement pour le futur parc qui ne sont pas sans rappeler les grandes lignes de celles éablorées par les AmiEs du parc des Gorilles en 2015.

Le parc des Gorilles est l’objet d’intérêt dans la monde académique depuis plusieurs années. Il a notamment fait l’objet d’une étude de cas dans le cadre d’un cours à l’école d’architecture de paysage de l’Université de Montréal, dont certains résultats avaient été présentés lors d’une table-ronde organisée par Mémoire du Mile End en 2017.

Vernissage 30 octobre à 17h au 6572 Waverly

Les AmiEs du parc des Gorilles vous convient à une exposition retrospective présentant 6 ans d’œuvres d’art créées pour soutenir la (re)création d’un espace vert dans Marconi-Alexandra.

Gorilla Park Painting, Frances Foster
Gorilla Park Painting, Frances Foster

Profitez-en pour découvrir le nouveau siège social des AmiEs du parc des Gorilles à l’occasion d’un cocktail communautaire, dont les bénéfices iront au développement de l’organisme et à la réalisation de sa mission de mission de contribuer au verdissement du domaine public dans le secteur Marconi-Alexandra par la restauration d’un espace vert et l’aménagement d’un espace public avec, par et pour la communauté..

Quand : 30 octobre 2019, à compter de 17h

Où : Les Ateliers Belleville, 6572 Waverly

Création de la bannière des AmiEs du parc des Gorilles, La Brigada MTL
Création de la bannière des AmiEs du parc des Gorilles, La Brigada MTL

Cette activité est rendue possible grâce à la contribution financière de l’Arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie.

« Bloc Party » : Fête de rue des Gorilles le 29 août

Le 29 août, les AmiEs du parc des Gorilles vous convient à un 5@7 festif pour la rentrée dans Marconi-Alexandra!

Dans la foulée des activités participatives et de la démarche de participation citoyenne pour l’aménagement du futur parc, les organisent une fête de rue afin d’informer et de mobiliser l’ensemble des acteurs du milieu dans la démarche de conception du futur parc et de ses abords.

Ce sera l’occasion pour le voisinage d’en apprendre davantage sur le projet MIL Montréal, dans le cadre duquel l’aménagement du parc des Gorilles s’inscrit, et de s’informer sur les activités de consultation réalisées jusqu’à présent et sur les prochaines étapes de la démarche.

Les Ateliers Belleville, organisme de soutien à la création et la production artistique indépendante, des futur voisin du parc de Gorilles, nous ouvriront leurs portes pour la soirée. Des groupes du quartier seront également présents pour présenter différentes initiatives, notamment les Folies Végétales sur le Réseau Vert, un projet d’animation et de verdissement sur la piste des Carrières chapeauté par Ecorise.

La troupe de percussions afro-brésilienne Zuruba, qui loge dans les ateliers de la rue Waverly, assurera l’animation musicale. Et, comme à l’habitude, les Gorilles vous réservent quelques surprises, dont une activité artistique participative. Ne manquez pas ça!

Où : au bout du cul-de-sac Waverly au nord de Beaubien (plus ou moins ici)

Quand : 29 août, à compter de 17h

Détails de l’événement sur Facebook

 

Vers un parc des Gorilles (enfin!)

C’est maintenant officiel. La Ville de Montréal et l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie lancent la démarche de participation citoyenne liée à l’aménagement du futur parc.

Une première rencontre d’information organisée concert avec Les AmiEs du Parc des Gorilles se tiendra le jeudi 13 juin de 12 h à 20 h au 6666, rue Saint-Urbain, Montréal.

Pour plus de détails, consultez le site de la Ville ici ou rendez-vous sur la plateforme Réalisons Montréal.

Assemblée générale annuelle 2019

Jeudi 28 mars 2019, 18 h 00, 202, rue Saint-Zotique Ouest.

Rendez-vous pour l’assemblée générale annuelle, où le conseil d’administration des Gorilles vous présentera le bilan d’une année charnière pour le futur parc et les étapes à venir en 2019, 2020 et 2021. Plus de détails (ordre du jour, etc.) suivront ici et sur le site des Gorilles (http://www.parcdesgorilles.net/).

Join us fo the 2019 General Annual Meeting. The Gorilla board members will fill you in on all the exciting news from 2018 and give you an outlook of what’s coming for 2019, 2020 and 2021. Details to come here and on our website (http://www.parcdesgorilles.net/)

Les Gorilles font le point et présentent leurs demandes

Les membres de AmiEs du parc des Gorilles ont profité de leur première assemblée annuelle pour présenter des demandes.

En plus de déposer le bilan des actions menées depuis la formation officielle des AmiEs du parc des Gorilles en organisme à but non lucratif et de procéder à l’élection d’un nouveau conseil d’administration, les membres des AmiEs du parc des Gorilles ont adopté une importante résolution qui donne le ton aux actions à venir dans les prochains mois et les prochaines années.

Le conseil d'administration élu le 25 janvier 2018 est composé (de gauche à droite) de : Simon Van Vliet, journaliste indépendant, Patricia Lucas, retraitée, Mikaël Saint-Pierre, urbaniste, designer et représentant de la SODER, Frances Foster, artiste visuelle, Trevor Goring, artiste visuel, Pascaline Walter, architecte paysagiste et consultante en aménagement, et Francis Martel-Labrecque, architecte partenaire à l'Abri.
Le conseil d’administration élu le 25 janvier 2018 est composé (de gauche à droite) de : Simon Van Vliet, journaliste indépendant, Patricia Lucas, retraitée, Mikaël Saint-Pierre, urbaniste, designer et représentant de la SODER, Frances Foster, artiste visuelle, Trevor Goring, artiste visuel, Pascaline Walter, architecte paysagiste et consultante en aménagement, et Francis Martel Labrecque, architecte partenaire à l’Abri.

Voici le texte de la résolution :

Considérant l’intention, affichée dès le début des années 1990 par la Ville de Montréal, de convertir l’ancienne emprise ferroviaire du CP située entre les rues Saint-Urbain, Beaubien, Waverly et Saint-Zotique en parc linéaire;
Considérant les revendications et les propositions formulées par le groupe de travail Marconi-Alexandra concernant l’amélioration du cadre urbain dans le secteur lors des consultations sur l’élaboration du plan d’urbanisme de 1992;
Considérant les conclusions de la révision du plan d’urbanisme en 2004 concernant la persistance de problèmes, notamment en ce qui concerne la cohabitation entre les composantes résidentielles, commerciales et industrielles de cet ancien secteur ouvrier et manufacturier;
Considérant les nombreuses recommandations issues de rapports, d’études, d’analyses et de mémoires réalisés depuis l’annonce du projet de création d’un nouveau campus de l’Université de Montréal sur le site de l’ancienne gare de triage Outremont en 2007, notamment dans le cadre de consultations publiques menées par l’OCPM entre 2011 et 2013;

L’Assemblée générale des Amies du parc des Gorilles :

1) demande à la Ville de Montréal de réaffirmer publiquement son engagement de procéder à l’acquisition du terrain, de l’aménager suivant la vision mise de l’avant par les AmiEs du parc des Gorilles et d’en céder la gestion aux AmiEs du parc des Gorilles par le biais d’une entente de cogestion ou de tout autre mécanisme contractuel de délégation à l’organisme des responsabilités de maintien et d’animation du site et des installations du futur parc;
2) demande à cet effet qu’une rencontre entre les responsables politiques et fonctionnaires impliqués dans le dossier au niveau de l’arrondissement et de la Ville et des porte-paroles des AmiEs du parc des Gorilles soit tenue dans les meilleurs délais afin de faire le point sur l’avancement et sur les prochaines étapes du projet;
3) recommande à la Ville de Montréal et à l’arrondissement de profiter de la création prochaine d’un nouvel espace public au cœur d’un quartier en pleine transformation pour lancer, par exemple sous forme de programme particulier d’urbanisme, une démarche de planification concertée du développement urbain dans le secteur afin de répondre le plus adéquatement possible aux besoins et aux aspirations exprimés par les personnes qui y habite ou y travaille et de favoriser le maintien dans les lieux de la population, particulièrement celle qui y réside ou s’y emploie de longue date;
4) demande que la Ville de Montréal intègre dans une éventuelle réfection de la rue Beaubien Ouest un projet de réaménagement sécuritaire de l’intersection Beaubien/Saint-Urbain inspiré de celui proposé lors du Parking Day 2017 et qu’elle mette en place dès maintenant un aménagement temporaire et transitoire de l’intersection en vue d’y sécuriser les déplacements en transports actifs.

Assemblée générale 25 janvier / General Meeting Jan. 25

La première assemblée annuelle des AmiEs du parc des Gorilles se tiendra le 25 janvier au 202, Saint-Zotique Ouest. Rendez-vous à 19h au C-8.

*English available on demand.*

L’assemblée sera l’occasion de faire le bilan de la première année d’existence formelle des AmiEs du parc des Gorilles et de revenir sur les quatre années de lutte pour l’acquisition du terrain par la Ville de Montréal.

Ce sera également l’occasion d’élire le conseil d’administration qui aura le mandat de travailler à la réalisation de la mission des AmiEs du parc des Gorilles en veillant à :
1) la conclusion d’une entente avec l’arrondissement sur la gestion du terrain et de son réaménagement ;
2) l’élaboration d’un plan de renaturalisation et de gestion environnementale du site ;
3) l’élaboration d’un programme de mise en valeur du patrimoine naturel et humain du quartier ;
4) la recherche de financement pour assurer l’autonomie financière de l’organisme et la pérennité de ses activités.

Les sept membres qui formeront le Conseil d’administration des AmiEs du parc des Gorilles pour 2018-2019 devront notamment asummer les tâches suivantes et les membres pourront s’impliquer au besoin dans des comités de travail :

1) Secrétariat/Trésorerie : veiller à l’administration générale de l’OBNL et à au bon fonctionnement de l’organisation;
2) Relations avec la Ville : relancer l’administration municipale pour faire avancer le projet et assurer le suivi du dossier auprès des fonctionnaires et des responsables politiques ;
3) Design/Aménagement : élaborer des plans du site et de ses abords ;
4) Information/Communication : mettre à jour le site internet, animer les réseaux sociaux FB, gérer une liste d’envoi de courriels, assurer les relations avec les médias, etc. ;
5) Mobilisation/recrutement : susciter l’adhésion de la communauté à la vision des AmiEs par des projets et actions sur le site et aux abords : corvée de nettoyage, aménagements temporaires, etc. ;
6) Recherche de financement/Partenariats : trouver des fonds pour assurer le fonctionnement de l’organisme et développer des projets d’éducation à l’environnement urbain et de promotion de la biodiversité urbaine sur le site et aux alentours;
7) Animation/Recherche : développer un programme de mise en valeur du patrimoine naturel et humain du quartier à travers le projet du GORILAH.

Redessiner l’intersection Saint-Urbain/Beaubien

Les AmiEs du parc des Gorilles, la Coalition vélo de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, Copenhagenize Design Co., Piétons Québec et Vélo Fantôme Montréal s’associent dans le cadre de Park(ing) Day pour redessiner l’intersection Saint-Urbain/Beaubien.

(English translation will be forthcoming.)

La configuration actuelle de l’intersection se caractérise par des déficiences fonctionnelles qui créent des conflits d’usages permanents entre cyclistes, piétons et véhicules automobiles.

Plan de l'intersection actuelle par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.
Plan de l’intersection actuelle par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.

Les principales déficiences de l’intersection sont les suivantes :

  1. l’absence de traverses sécuritaires à l’angle de Saint-Urbain et Beaubien (un passage piéton existe quelques dizaines de mètres plus à l’ouest, mais n’est que très peu emprunté, car il se situe vis-à-vis un cul-de-sac et se bute sur un édifice à bureaux);
  2. l’axe de sortie de la piste cyclable fait face à deux voies de circulation automobile, se trouve légèrement en retrait par rapport au trottoir ce qui nuit à la visibilité des cyclistes qui doivent s’engager sur la chaussée avant d’être bien visibles et est enclavé entre deux voies d’accès à des stationnements privés, dont celui très fréquenté du Home Dépôt;
  3. la chaussée est occupée par une voie de stationnement du côté nord réduisant la visibilité des piétons et des cyclistes qui s’engagent dans la traversée nord-sud depuis Saint-Urbain
  4. les flux de circulation automobile dans l’entrée de stationnement du Home Dépôt, qui est à la fois une voie de service pour les camions de livraison (souvent des semi-remorques) et un accès pour les clients, ne sont régulés par aucune signalisation particulière, alors qu’il existe une entrée de stationnement située un peu plus à l’ouest dans l’axe de la rue Esplanade qui est dotée d’un feu de circulation.

Un aménagement à corriger

L’aménagement déficient de cette intersection achalandée, située dans un secteur présentant une forte densité de déplacements actifs et de circulation automobile de transit, incluant de nombreux véhicules lourds qui effectuent des livraisons locales dans les divers commerces et industries du quartier, doit être revu et corrigé. D’autant plus qu’avec le désenclavement du secteur vers l’ouest, via l’axe central du nouveau campus de l’Université de Montréal, et avec la densification en cour des pôles d’emplois aux abords du site futur du parc des Gorilles, le volume et les flux de circulation, notamment de circulation piétonne, seront appelés à augmenter considérablement dans les années à venir.

Dans le double objectif de sensibiliser le public à l’importance de protéger les usagers vulnérables par des aménagements limitant les conflits d’usage sur la chaussée et réduisant les risques de collisions et d’obtenir des engagements politiques à l’échelle locale et municipale en faveur d’une reconfiguration de l’intersection mettant la sécurité et la convivialité du transport actif dans le secteur avant la fluidité automobile, nous avons choisi d’occuper symboliquement cet espace dans le cadre du PARK(ing) Day en le redessinant.

C'est l'artiste Roadsworth qui a conçu l'oeuvre qui représente la nécessité d'aménager des infrastructures sécuritaires pour les cyclistes et les piétons. (photo : Simon Van Vliet(
C’est l’artiste Roadsworth qui a conçu l’oeuvre qui représente la nécessité d’aménager des infrastructures sécuritaires pour les cyclistes et les piétons. (photo : Simon Van Vliet(

Derrière son caractère ludique, notre intervention artistique s’inscrit dans une démarche de «placemaking» (ou de «fabrique d’espaces») et d’urbanisme tactique et traduit une volonté de reprendre possession des espaces collectifs que sont nos rues et de réinventer collectivement nos rues pour en faire des lieux conviviaux et sécuritaires.

Du temporaire au permanent

Loin de se satisfaire d’une action éphémère, nous avons élaboré une proposition concrète de reconfiguration géométrique de la rue qui permettrait de réduire les conflits d’usage sur la chaussée et de protéger les usagers les plus vulnérables.

Proposition de reconfiguration de l'intersection par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.
Proposition de reconfiguration de l’intersection par Michael Seth Wexler, Copenhagenize Design Co.

Notre proposition de réaménagement de la rue Beaubien Ouest prévoit :

  1. Une sortie de la piste cyclable sécurisée par des aménagements physiques et prévoyant du marquage au sol offrant des options d’itinéraires fonctionnels pour les cyclistes selon leurs trajectoires ;
  2. Du marquage au sol avec de la peinture verte aux endroits où les principaux conflits d’usage vélos-véhicules surviennent quotidiennement;
  3. Deux saillies de trottoir conçues pour forcer les véhicules à ralentir, pour améliorer la visibilité et la sécurité des piétons lors de la traversée nord-sud ou est-ouest et pour sécuriser les points de conflit entre cyclistes et automobilistes.
  4. le retrait d’une demi-douzaine de places de stationnement du côté nord et le retranchement une voie de circulation sur quelques mètres

Un tel réaménagement de l’intersection ne serait pas sans impacts plus large. Il faudrait notamment inclure un lien cyclable sur Beaubien O. (à connecter avec un axe nord-sud à créer, étant donné que la trame des rues au nord de Saint-Zotique ne permet pas de maintenir un lien dans l’axe actuel de la piste). Par ailleurs, étant donné la nature hors-norme de la trame des rues dans le secteur, il faut penser cette intersection non pas en fonction des normes rigides d’ingénierie civile, mais bien en fonction des usages souhaités et des comportements attendus. Des interventions sur le domaine privé devraient également être envisagées, notamment l’interdiction de circulation automobile dans l’accès Est du stationnement du Home Dépôt excepté pour des livraisons locales, ce qui permettrait de diminuer les conflits d’usages entre automobiles et cyclistes à cet endroit et, éventuellement, d’aménager un accès piéton qui manque actuellement au Home Dépôt.

27 septembre : première assemblée générale annuelle des Gorilles / First Gorilla Annual General Meeting on Sept. 27

Les AmiEs du parc des Gorilles invitent la population de Marconi-Alexandra à sa première assemblée annuelle le 27 septembre à La Maisonnette des Parents (6651 Boul St-Laurent), à compter de 18 h. [MÀJ] ASSEMBLÉE REPORTÉE.

*English below*

Six mois après avoir sécurisé l’avenir du site du futur parc des Gorilles, en obtenant (enfin!) l’expropriation d’Olymbec pour (re)créer un espace vert public sur l’ancienne emprise de voie ferrée à l’angle des rues Saint-Urbain et Beaubien, les AmiEs du parc des Gorilles se rassemblent pour faire le point sur quatre ans de lutte locale et pour élire le conseil d’administration qui aura le mandat de préparer le terrain pour le réaménagement d’un parc en cogestion avec l’arrondissement de Rosemont – La Petite-patrie.

Residents of Marconi-Alexandra are invited to the first annual meeting of Friends of Gorilla park which will be held on Sept. 27, 6 p.m., at La Maisonnette des Parents (6651 Boul St-Laurent). [UDATE] MEETING POSTPONED.

French-English whisper translation will be available on demand : info@parcdesgorilles.net