Victoire pour les gorilles! / Gorillas win!

Au terme de près de quatre ans de mobilisation pour le rétablissement du caractère naturel et sauvage d’une ancienne friche ferroviaire située à l’entrée du secteur Marconi-Alexandra (alias Mile-Ex), les AmiEs du parc des Gorilles obtiennent enfin gain de cause.

*English below.

Il aura fallu attendre jusqu’à moins de 100 jours de l’expiration de la réserve foncière protégeant le terrain avant que la Ville de Montréal n’enclenche le processus qui mènera à l’acquisition du terrain par expropriation.

« Pour une fois, le développement urbain place les besoins et les aspirations de la communauté qui habite un quartier avant les intérêts des promoteurs immobiliers et des spéculateurs fonciers qui y investissent », se réjouit Simon Van Vliet, résident du secteur et cofondateur des AmiEs du parc des Gorilles.

Le terrain de l’ancienne emprise ferroviaire, dont le potentiel de développement en parc linéaire avait été ciblé par la Ville de Montréal dès 1991, a été cédé par le Canadien Pacifique à un promoteur immobilier, Développement Olymbec Inc., et ce, malgré le fait que la Ville de Montréal avait déjà manifesté son intention de s’en porter acquéreur. Le nouveau propriétaire a procédé, en mai 2013, à l’abattage sans permis de dizaines d’arbres matures sur le terrain, court-circuitant ainsi un processus de consultation et de planification mené par la Ville de Montréal qui faisait de la création d’un parc à cet endroit l’une des principales interventions structurantes dans le secteur.

La mobilisation qui s’en est suivi a permis d’obtenir l’imposition, en mai 2013, d’une réserve foncière par l’arrondissement et l’engagement formel de la part de la Ville de Montréal, en 2014, d’acquérir le terrain et de transférer à l’arrondissement les montants nécessaires à l’aménagement d’un parc en cogestion avec le comité des AmiEs du parc des Gorilles. Après bientôt quatre ans d’organisation communautaire et de pression politique, la Ville s’apprête enfin à donner suite à sa promesse.

« Voilà très, très longtemps que je rêve de ce jour et je suis impatiante de voir la première plantation dans le Parc des Gorilles, le site du patrimoine vert de Marconi-Alexandra, » indique Frances Foster, résidente de longue date et cofondatrice des AmiEs du Parc des Gorilles.

La restauration et la préservation du patrimoine naturel est au coeur de la vision d’aménagement élaborée en 2015 par les AmiEs du parc des Gorilles qui propose également de mettre en valeur le patrimoine ferroviaire et industriel du secteur Marconi-Alexandra. Les travaux du comité ont été soutenus par la SODER qui est représentée au conseil d’administration des AmiEs du parc des Gorilles par son directeur adjoint, Mikaël St-Pierre.

*After almost four years of battling to re-establish the natural and wild character of an old railway line property, located at the entrance to the district of Marconi-Alexandra, (alias Mile-Ex), The community group Friends of Gorilla Park can finally claim an important victory!

With less than 100 days remaining on the land reserve, which prevented any possible development by the owner, the City of Montreal will proceed to acquiring the contested property through legal expropriation.

« For once, city urban development has favoured the needs and aspirations of the resident community over the vested interests of property developers and real estate speculators » rejoiced Simon Van Vliet, local resident and co founder of  Friends of Gorilla Park.

The old CP railway line property was identified by the city of Montreal back in 1991 as having the potential to become an important linear park for the area. Instead, it was discreetly sold by the Canadian Pacific Co. to a real-estate promoter, Olymbec Developers Inc despite the fact that the city of Montreal had expressed to CP its intention to acquire the property. In May 2013 the new owner, Olymbec, proceeded to bulldoze the land, to destroy without the necessary permit over a dozen mature trees and to create a parking lot, short-circuiting a process of public consultation and planning launched by the City for the creation of an urgently needed green space in this rapidly developing area.

The immediate community outrage and citizen led mobilization which followed the destruction of this green-space led to the implementation in May 2013 of a land reserve by the local borough. In May 2014 a formal commitment by the City of Montreal was made to acquire the land and transfer it to the borough with the necessary funding to co-manage a park with the committee for The Friends of Gorilla Park. After almost four years of strategic organizing and applying political pressure by the community behind this project the City has finally lived up to its promise.

« I’ve been dreaming of this day for a long, long time and can’t wait for the first plantation at Parc des Gorilles, Marconi-Alexandra’s green heritage site, » says long time resident and cofounder of the Friends of Gorilla Park, Frances Foster.

The restoration and preservation of a natural heritage site, recognizing the importance of the railway as a historical reference to the industrial character of Marconi-Alexandra. forms part of the vision for the creation and management of this land, as outlined in a document in 2015 by The Friends of Gorilla Park. The work of the committee has been supported by SODER, Rosemont – La Petite-Patrie‘s Eco-Quartier, which is represented on the board of directors of the Friends of Gorilla Park by its assistant director Mikaël St-Pierre.

Information :  Mikael St-Pierre, urbaniste | directeur-adjoint, Écoquartier Rosemont – La Petite-Patrie, 514-727-6775 poste 901.

Minuit moins 5 pour le parc des Gorilles / 5 to midnight for Gorilla Park

À moins de 100 jours de l’expiration de la réserve foncière qui protège le site du futur parc des Gorilles, l’acquisition du terrain par la Ville de Montréal se fait toujours attendre.

*SEE ENGLISH BELOW

Si les procédures pour exproprier le propriétaire actuel du terrain ne sont pas entreprises rapidement, on pourra dire adieu au parc des Gorilles, un espace vert que la communauté de Marconi-Alexandra attend depuis plus de 25 ans sur l’ancienne emprise de voie ferrée située entre les rues Beaubien, Saint-Urbain, Waverly et Saint-Zotique.

Entamées après l’imposition d’une première réserve en 2013, les négociations avec le propriétaire du terrain, le groupe Olymbec, n’ont jamais abouti, malgré les engagements du responsable de la gestion et de la planification immobilière, Russell Copeman, qui nous assurait pourtant que l’acquisition serait faite dans les meilleurs délais.

Le temps presse : la réserve foncière imposée par l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie expire le 27 mai 2017.

Les AmiEs du parc des Gorilles vous invitent à contacter à Russell Copeman pour lui rappeler que la promesse d’acquérir le terrain visé dans les meilleurs délais ne sera pas oubliée d’ici les élections municipales de novembre 2017.

Contactez-le par téléphone à son bureau d’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce : 514-872-4863 (ou par fax : 514 868-3327)

Envoyez-lui un courriel : russell.copeman@ville.montreal.qc.ca

Écrivez sur sa page Facebook  ou interpellez-le sur Twitter : @racopeman.

NOUS VOUS INVITONS À COMPOSER VOTRE PROPRE MESSAGE EN VOUS INSPIRANT DES ÉLÉMENTS SUIVANTS OU À REPRENDRE À VOTRE COMPTE LE MESSAGE CI-DESSOUS :

Considérant qu’il y a déjà plus de 25 ans que l’ancienne emprise ferroviaire du Canadien Pacifique située entre les rues Beaubien, Saint-Urbain, Waverly et Saint-Zotique a été ciblée par la Ville de Montréal pour son « potentiel de développement » en parc dans le cadre du Réseau vert.

Carte tirée de l'ÉTUDE PORTANT SUR LES TERRAINS QUI BORDENT LES VOIES FERRÉES DU CP ENTRE LE PARC JARRY ET LA RUE NOTRE-DAME, réalisée pour le compte de la Ville de Montréal en 1991.
Carte tirée de l’ÉTUDE PORTANT SUR LES TERRAINS QUI BORDENT LES VOIES FERRÉES DU CP
ENTRE LE PARC JARRY ET LA RUE NOTRE-DAME, réalisée pour le compte de la Ville de Montréal en 1991.

Considérant que le verdissement de ce terrain était envisagé à l’origine dans le projet de Plan de développement urbain économique et social (PDUES) publié en 2012 et que la création d’un parc sur le terrain de cette ancienne emprise ferroviaire du CP figure dans les « interventions structurantes » proposées dans le PDUES des secteurs Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont, De Castelnau adopté en 2013 par la Ville de Montréal.

Extrait du projet de rapport du PDUES soumis à la consultation publique de l'OCPM en décembre 2012.
Extrait du projet de rapport du PDUES soumis à la consultation publique de l’OCPM en décembre 2012.
Carte des interventions structurantes proposées dans le cadre du PDUES. Le terrain visé pour la création d'un parc dans l’ancienne emprise ferroviaire est identifié avec le numéro 2.
Carte des « interventions structurantes » proposées dans le cadre du PDUES. Le terrain visé pour la création d’un parc dans l’ancienne emprise ferroviaire est identifié avec le numéro 2.

Considérant que les fonds nécessaires à l’acquisition et l’aménagement du terrain ont été prévus dans le cadre du Plan triennal d’immobilisation du PDUES et que les AmiEs du parc des Gorilles ont proposé une vision d’aménagement pour un futur parc mettant en valeur le patrimoine naturel, ferroviaire et industriel du secteur Marconi-Alexandra ;

Vue aérienne de la proposition d'aménagement proposée par les AmiEs du parc des Gorilles.
Vue aérienne de la proposition d’aménagement proposée par les AmiEs du parc des Gorilles.

Considérant que les deux seules actions publiques du propriétaire actuel du terrain, Olymbec Développement Inc., depuis son acquisition du terrain ont été :

1) de procéder à l’abattage sans permis de dizaines d’arbres matures et au terrassement de la friche végétale qui avait recouvert l’ancienne emprise ferroviaire suite au retrait des voies au début des années 1990;

et

2) de mettre en demeure deux citoyens impliqués dans les AmiEs du parc des Gorilles en les sommant de retirer des bacs d’agriculture urbaine et du mobilier récupéré, installés par des membres de la communauté pour embellir le terrain;

Considérant que les négociations avec Olymbec n’ont jamais donné le moindre signe d’avancement depuis bientôt quatre ans et qu’il reste moins de 100 jours avant l’expiration de la réserve foncière;

Nous demandons à la Ville de Montréal d’entamer immédiatement le processus d’expropriation afin de permettre à l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie d’aller de l’avant avec l’aménagement d’un parc en cogestion avec les AmiEs du parc des Gorilles.

* With less than 100 days to go before the land reserve protecting the future site of Gorilla Park expires negociations with the current property owner, Olymbec, have not been conclusive.

If the expropriation process doesn’t start soon, the community in Marconi-Alexandra can say good-bye to Gorilla Park and, what we’ll be left with is Olymbec’s legacy to our neighbourhood: another parking lot…

The Friends of Gorilla Parc are asking you to contact Russell Copeman and remind him that his promise to buy the land as quickly as possible will not be forgotten by election day next November.

Call his Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce borough office : 514-872-4863 (ou fax him : 514 868-3327)

Send him and e-mail : russell.copeman@ville.montreal.qc.ca

Write on his Facebook page ou reach out to him on Twitter : @racopeman.

The clock is ticking : the land reserve protecting the site expires on May 27, 2017.

 

Ceci n’est #PasUnParking

Le 16 septembre de 9h à midi, les AmiEs du parc des Gorilles participent à PARK(ing) Day* Montréal.

Installation « Ceci n'est #PasUnParking »

Nous invitons les gens qui souhaitent encourager la création d’espaces publics à caractère naturel et sauvage en milieu urbain à venir se faire prendre en photo devant le site du futur parc des Gorilles (l’ancienne friche ferroviaire du Canadien Pacifique située à l’angle des rues Beaubien et Saint-Urbain).

GorillaMural

Nous fournirons des affiches « Ceci n’est pas un parking » et autres accessoires pour la photo (bananes et autres suprises!). Nous publierons ensuite les photos sur le site Internet des AmiEs du parc des Gorilles et sur notre page Facebook.

Si vous ne pouvez pas venir pendant les heures de notre installation, passez prendre un «selfie» devant le terrain vague et partagez-le en utilisant le mot-clic #PasUnParking. 

FRIDAY SEPT 16TH. 9AM TILL NOON – Invitation to all those who wish to encourage the creation of more natural/wild, urban, public spaces in our city.

parking-day-poster-english-copy

Come and be photographed on the site of the future « Gorilla Park » ( former CP Rail land, corner Beaubien and St Urbain)

We will display posters reading « THIS IS NOT A PARKING LOT » and supply props like bananas and other surprises. All photos will be posted on our Facebook page  and our website des AmiEs du parc des Gorilles.  

If you can’t make it Friday morning take a selfie and share using #PasUnParking.

parking-day-poster-french-copy

*Le PARK(ing) Day, un événement qui vise à remettre en question sur l’occupation de l’espace public par la voiture en ville, est un concept développé par Rebar. Les AmiEs du parc des Gorilles sont fièrEs de s’associer au Conseil régionale de l’environnement de Montréal qui organise cette année la 5e édition de PARK(ing) Day Montréal.

En attendant leur parc, les gorilles se donnent un site web!

À quelques jours de son troisième anniversaire, le comité des AmiEs du parc des Gorilles lance un nouveau site Internet.

Ce site succède au blogue des AmiEs du parc des Gorilles. Il servira à informer et à mobiliser la communauté de Marconi-Alexandra autour du projet d’aménagement, sur le terrain vacant de l’ancienne emprise ferroviaire du Canadien Pacifique, d’un espace vert et public destiné à améliorer l’environnement urbain, à promouvoir la biodiversité urbaine et à mettre en valeur le patrimoine naturel et humain du quartier.

CELEBRATING THE THIRD ANNIVERSARY OF THE COMMITTEE FOR THE FRIENDS OF GORILLA PARK, WE LAUNCH THIS NEW WEBSITE!

The previous site, blogue des AmiEs du parc des gorillas served to inform and mobilize the community of Marconi-Alexandra around the project of Gorilla Park. An historic site first owned by Canadian Pacific railway, Gorilla Park is a future green-space destined to improve the urban environment, while placing value on the natural and human heritage of the site.